Contre expertise médicale ou expertise contradictoire

Pour toutes vos questions l’Association UBAV est là pour vous aider du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Contre expertise médicale

 « Vous pouvez compter sur l’Association UBAV pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur Patrick Kloepfer »

Demander une contre expertise médicale à l’assurance

Demander une contre expertise médicale ou une expertise contradictoire à l’assurance

Contre expertise médicale Tegen medische expertise Le terme de contre expertise est un abus de langage en indemnisation, on parle en réalité d’expertise médicale contradictoire puisque l’on souhaite contester un rapport d’expertise à dans un débat qui serait contradictoire. La victime de l’accident de la route peut sur sa demande contester le rapport d’expertise du médecin expert de l’assurance en faisant appel à un médecin conseil indépendant. Suite à la demande d’une contre expertise médicale à l’assurance, celle-ci proposera à la victime de l’accident un choix de 3 médecins pour l’assister à cette nouvelle expertise. La victime peut refuser de choisir un de ces médecins et contacter un médecin expert indépendant ne travaillant pas pour la compagnie d’assurance afin d’être assistée par un professionnel neutre. Le médecin expert que la victime aura choisi contactera alors son confrère travaillant pour la compagnie d’assurance afin d’organiser un nouveau rendez-vous dans le but de se mettre d’accord sur un nouveau rapport d’expertise médicale. Les deux médecins sont présents à la contre expertise médicale et signent le rapport d’expertise à la fin du rendez-vous s’ils sont tous les deux d’accord sur les conclusions retenues.

Conseils de l’association sur la contre expertise médicale

Contre expertise médicale Tegen medische expertise Il est important de ne pas demander de contre expertise médicale avant d’être certain d’avoir des chances d’obtenir un rapport plus favorable. Une contre expertise médicale reste à la charge de la victime et contre en moyenne 600€, il faut donc demander à votre médecin expert indépendant s’il pense pouvoir obtenir un rapport plus favorable avant de procéder à la contre expertise médicale.  La rédaction d’une lettre de doléances expliquant les conséquences de l’accident de la route dans la vie de la victime est importante afin que le médecin expert prenne en compte toutes les conséquences de l’accident dans son rapport d’expertise.  Si vous avez été victime d’un accident de la circulation et que vous vous demandez comment procéder à une contre expertise médicale, contactez l’association indemnisation accident de la route afin d’obtenir plus de renseignements.

Procéder à une contre expertise médicale

Contre expertise médicale accident route - verkeersongeval Tegen medische expertise En cas de désaccord avec le médecin expert de l’assureur, il est possible de procéder à une contre expertise médicale. En fait, Il s’agit de faire une expertise contradictoire. Si la victime demande l’avis d’un médecin expert de victime, cet avis n’a qu’une valeur indicative : il n’oblige pas l’assureur. Pour agir efficacement pour procéder à une contre expertise médicale il convient que vous saisissiez un minimum de connaissance sur la notion d’expertise. Dans le cas contraire vous risquez de dépenser des honoraires de médecin expert pour rien…

La contre expertise médicale et la consolidation : quand faut-il s’adjoindre un médecin expert de victime ?

Contre expertise médicale accident route - verkeersongeval Tegen medische expertise Tant que vous n’êtes pas consolidé, il est inutile de s’adjoindre un médecin expert de victime. En effet le but de l’assureur est d’évaluer son dossier. Aussi si vous voulez procéder à une contre expertise cela n’a aucune utilité: peu importe ce que dit le médecin expert de l’assureur puisque vous n’êtes pas consolidé. Le recours à un médecin expert de victime avant la consolidation est juste psychologique pour avoir le sentiment de ne pas être seul.

Conseils de l’association indemnisation accident de la route en cas d’expertise contradictoire amiable

Expertise contradictoire amiable - Tegenstrijdige expertise Il est primordial que la victime de l’accident demande l’avis du médecin conseil indépendant avant de procéder à l’expertise contradictoire amiable, afin que la victime ne dépense pas de l’argent inutilement. Il faut tout d’abord s’assurer que le rapport d’expertise peut être contesté avec des arguments solides. Rédigez une lettre de doléance permettant d’expliquer au médecin conseil adverse expliquant les conséquences de l’accident de la route dans votre vie afin qu’il comprenne bien la situation dans laquelle vous êtes suite à l’accident, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel.  En effet, ni l’assureur ni le médecin expert ne sont à la place de la victime, aussi, c’est la mieux placée pour expliquer les conséquences de l’accident dans sa vie.  Si vous avez été victime d’un accident de la circulation et que vous vous posez des questions quant à l’utilité de l’expertise contradictoire amiable, n’hésitez pas à contacter l’association accident de la route afin d’obtenir des renseignements.

Contester un rapport d’expertise médicale à l’amiable

Expertise contradictoire amiable - Tegenstrijdige expertise Un rapport d’expertise médical peut être contesté à l’amiable lorsque la victime estime que les conclusions ne sont pas correctes. Il faut alors faire appel à un médecin conseil indépendant afin de procéder à l’expertise contradictoire amiable.  C’est alors un nouveau rendez-vous qui aura lieu, avec la victime, le médecin conseil de l’assureur et le médecin conseil choisi par la victime. C’est un débat contradictoire puisque deux médecins sont présents.  Les deux médecins conseil signent le rapport d’expertise contradictoire s’ils sont d’accord avec les conclusions.  L’expertise contradictoire amiable est la seconde étape après la première expertise médicale lorsque l’on souhaite contester un rapport. L’arbitrage ou la voie judiciaire sont les suivantes, bien que l’assureur oublie bien souvent l’expertise contradictoire amiable.  Dans tous les cas, l’expertise contradictoire amiable est une étape à ne pas manquer en cas de contestation d’un rapport d’expertise médicale, puisqu’elle permet de faire ressortir les points de désaccord entre l’assureur et la victime, au cas ou la procédure se déroule par la suite devant le tribunal.

La contre expertise médicale à la consolidation : l’expertise contradictoire

Contre expertise médicale accident route - verkeersongeval Tegen medische expertise L’expertise contradictoire finale peut elle être importante afin de défendre son indemnisation. Attention aux assureurs défense recours ou protection juridique qui vous propose un médecin expert pour vous défendre. En effet il ne s’agit pas de médecins experts de victimes mais de médecins experts d’assurances. Vous ne serez alors pas défendu correctement . les assureurs utilisent les même réseaux de médecins experts. Il convient de vous adjoindre un médecin expert de victimes pour faire votre contre expertise : ces médecins travaillent exclusivement du coté des victimes et ne sont donc pas sous la dépendance des assureurs.

Contre expertise médicale : mise en place d’une vraie expertise contradictoire

Contre expertise médicale accident route - verkeersongeval Tegen medische expertise Pour qu’une expertise médicale contradictoire ait une vraie valeur juridique il faut en respecter les règles. En cas de besoin la victime sera mise en relation avec un bénévole de l’association de sa région et/ ou des professionnels ( avocats , médecin experts ). N’hésitez pas à joindre l’association, nous sommes là pour vous aider.

Rubriques à lire plus particulièrement

 

C'est la participation d un médecin expert de victime qu'on appele une contre expertise.

A retenir : 
Dans le principe il peut être utile de prendre un médecin expert de victime mais seulement à la consolidation. 
C'est la participation d un médecin expert de victime qu'on appele une contre expertise.

Exemples de questions de victimes concernant la contre expertise médicale

Question de victime contre expertise assurance

J’ai eu un accident de la route seul en dérapant sur du verglas.  Depuis, je n’ai pas repris le travail pour cause de choc émotionnel / stress post traumatique et traumatisme du rachis cervical, avec certificat médical et arrêts de travail successifs.  Mon assureur, a établi une première expertise médical intermédiaire dont les conclusions de l’expert ont été:
_ choc émotionnel
_ traumatisme indirect du rachis cervical
Cependant, lors de expertise médicale définitive, malgré ce qu’il m’a dit oralement à savoir que mon état s’est dégradé, indique dans ses conclusions du rapport d’expertise que je viens de recevoir:
_ consolidations sans séquelles
_ manifestations de stress post traumatique au second plan du tableau psychiatrique
_ Syndrome cervico céphalique sans raideur cervicale objective
Je ne comprend pas ses conclusions sachant que le rapport définitif du psychiatre confirme l’état de stress post traumatique et que mon état s’est dégradé depuis l’accident.  Que dois je faire? Attendre le rapport d’indemnisation de l’assureur? Prendre un avocat dès maintenant ? J’en tombe « à la renverse » sur les conclusions de l’expertise médicale, sachant que je lui ai remis en plus le jour de l’expertise un rapport complet sur mes séquelles, dont il n’en a pas du tout tenu compte.

Réponse sur la contre expertise assurance

Les conseillers ne sont pas les payeurs mais peut être serait-il utile que vous preniez un médecin expert de victimes et que vous lui demandiez dans un premier temps un avis pour voir si le médecin de l’assureur a raison ou pas.  Si le médecin de recours considère qu’il se trompe alors lui demander d’intervenir dans le cadre d’un expertise contradictoire.  C’est ce qu’on appelle une contre expertise d’assurance.  A priori pour faire cette démarche vous n’êtes pas obligé de prendre un avocat. Un avocat c’est plutôt si vous décidiez d’aller réclamer devant le tribunal.

Erreur médicale et expertise contradictoire

J’ai été victime il y a 5 ans d’une erreur médicale (brûlée au 3ème degrés) lors  d’une reconstruction mammaire après avoir eu un cancer. Pendant  ces 5 années j’ai du subir plus de 18 interventions pour pouvoir consolider mon état. Aujourd’hui je ne peux plus travailler et je suis un traitement contre la dépression  ce qui a entraîné ma séparation avec mon mari… La clinique a reconnu son entière  responsabilité dans ce dossier ma fait ce jour une proposition d’indemnisation en procédure amiable après expertise. Je ne comprends vraiment pas l’expertise, ils semblent avoir oublié plein de choses alors que j’avais bien précisé toutes mes séquelles au médecin.