Mise en garde des victimes

Pour toutes vos questions l’Association UBAV  est là pour vous aider du Lundi au Vendredi de 9h00 à 18h00

Mise en garde des victimes

 « Vous pouvez compter sur l’Association UBAV pour vous épauler. Bon courage à chacun. Le président d’honneur Patrick Kloepfer »

Mise en garde des victimes

A lire avec attention

Mise en garde des victimes - waarschuwing voor Slachtoffers Un des problèmes majeurs pour ne pas réussir à obtenir une indemnisation correcte est tout simplement de ne pas choisir le ou les bons défenseurs.  Pour ne pas se tromper, une victime doit se poser un minimum de questions.  L’immense majorité des victimes pense à prendre un avocat et si possible un avocat spécialisé en droit corporel.  Pour se faire indemniser correctement une victime doit penser à avoir un minimum de culture indispensable dans le domaine de l’indemnisation.  Il s’agit d’une part d’avoir une connaissance minimale sur le domaine lui-même comme la notion d’Ipp ou de Pretium doloris.  Il s’agit d’autre part, avant de choisir un défenseur éventuel, d’avoir compris le rôle des différents professionnels : avocat, médecin expert, expert en indemnisation.

Or il convient que la victime prenne conscience 

1- qu’un avocat n’est pas un médecin expert de victime et il ne faut pas oublier de défendre l’aspect médico-légal ! 2- Il existe la profession d’expert d’assuré, ou expert en indemnisation du préjudice corporel. C’est l’équivalent de l’inspecteur d’assurances de l’assureur;  Il est évidemment particulièrement spécialisé dans le domaine.

Une victime, selon son dossier, doit donc se poser comme question

Mise en garde des victimes - waarschuwing voor Slachtoffers Qui dois-je prendre comme professionnel : un médecin expert et /ou un expert en indemnisation et/ou un avocat ?

Quels professionnels choisir en cas de nécessité de se faire défendre ?

Mise en garde des victimes - waarschuwing voor Slachtoffers Suite à un accident de la route, une erreur médicale, une agression, une infection nosocomiale ou un aléa thérapeutique, il est parfois utile de se faire défendre pour être correctement indemnisé. Classiquement, les victimes pensent à l’avocat. Or, il existe également d’autres professionnels qui peuvent s’avérer indispensables : le médecin expert de recours et l’expert en assurances, dit « expert d’assuré « ; Qui choisir entre ces trois professionnels ? Quelles différences y a-t’il entre ces professions ? Quelle est la philosophie de l’Association sur le choix des professionnels ?

Philosophie de l’Association

Mise en garde des victimes - waarschuwing voor Slachtoffers Nous vous présentons ci-dessous les différents professionnels. Il est important que vous preniez le temps de comprendre les rôles éventuels de chacun d’eux. Quel professionnel choisir ? Au niveau de l’Association nous pensons qu’il n’y a pas de règles : chaque cas de victime est particulier. Ce que nous pouvons dire cependant est qu’à notre avis :
– un médecin expert est vraiment utile à la consolidation pour le chiffrage définitif sur un plan médico-légal. Evidemment, il est logique de faire appel à lui uniquement quand il y a un minimum d’une certaine gravité à défendre. (Coût approximatif, compter environ 180 euros de l’heure et environ 800 à 1000 euros l’assistance à une expertise médicale) Tarifs en règle générale que nous observons.
– un expert d’assuré (chiffrage des préjudices) est parfait pour la victime qui souhaite maîtriser son dossier au niveau du chiffrage financier. Plus les enjeux sont importants plus il est évident que cela peut- être indispensable. (Coût approximatif, compter environ 6 pour-cent du chiffrage)
– un avocat est utile pour la victime qui ne souhaite pas elle-même faire son recours. Obligatoire en cas de nécessité d’assigner. Coût approximatif, compter environ 10 pour -cent de l’indemnité.
Joindre l’association pour avoir son éclairage au besoin.

1 er acteur : le médecin expert de recours

Mise en garde des victimes - waarschuwing voor Slachtoffers Le médecin expert de recours est utile pour contrer le médecin expert de l’assureur. Ce dernier n’est pas nécessairement objectif puisqu’il travaille pour son mandant. Le médecin expert est dit de recours ou de victime, car il ne travaille que pour les victimes. De fait, il n’a aucune raison d’être influencé par l’assureur. Le choix de ne travailler que pour les victimes fait de lui un professionnel susceptible de vraiment défendre les intérêts de la victime. Attention : dans le cadre de votre garantie défense recours votre assureur peut vous proposer de vous faire défendre par un médecin expert. Or ce n’est pas ainsi qu’il faut faire. Malgré toute sa bonne volonté, ce dernier sera malgré tout, même à son insu plutôt du côté des assurances… Il est formé par eux…Il est payé par eux… Il est donc préférable d’éviter et de vous adjoindre un médecin expert de recours. Il est utile de s’adjoindre un médecin expert de recours à la consolidation de votre état. Avant, ce n’est pas vraiment utile, car l’assureur missionne  son médecin expert pour estimer son dossier….Si vous souhaitez un médecin expert de recours, vous pouvez vous rendre dans la rubrique « je cherche un médecin expert » sur notre site. Ceux choisis ne travaillent que pour les victimes.

2 éme acteur : l’expert en assurances, dit expert d’assuré

Mise en garde des victimes - waarschuwing voor Slachtoffers Cette profession est peu connue et il est vrai qu’il y a peu d’experts d’assuré en France. Elle est connue dans le milieu de l’assurance et surtout en cas d’incendie. L’expert d’assuré est chargé d’éclairer la victime sur le chiffrage de son préjudice corporel. C’est un spécialiste. Sa fonction première n’est pas d’effectuer le recours mais d’éclairer. Il peut cependant effectuer le recours si la victime le souhaite. Pour exercer cette profession, des conditions sont demandées par la loi: L’expert en Assurances doit être diplômé en droit (Licence). Il doit également être assuré (Responsabilité professionnelle). Enfin, l’expert doit avoir une véritable expérience dans le domaine de l’assurance.

3 éme acteur : l’avocat

Mise en garde des victimes - waarschuwing voor Slachtoffers L’avocat a le droit d’exercer les recours car le métier d’avocat a l’exclusivité de la consultation juridique et cela ne veut pas dire pour autant que c’est un expert de l’indemnisation au même titre que l’expert d’assuré. Il peut toutefois avoir acquis de l’expérience au fur et à mesure des dossiers traités. L’avocat est indispensable en cas de nécessité d’assignation. De même, en cas d’agression son expérience devant le tribunal pénal et la civi peut être utile. Pour un avocat,  nous contacter pendant les heures de permanence ou  laisser un message écrit.

Qui choisir entre un avocat et un expert d’assuré ?

Mise en garde des victimes - waarschuwing voor Slachtoffers Il n’y a pas de réponse toute faite. C’est du cas par cas. Il est certain que plus le dossier est complexe et plus les enjeux sont importants, plus il est préférable de s’adjoindre un expert d’assuré : celui-ci sera évidemment plus compétent pour chiffrer une perte d’exploitation ou chiffrer les aménagements d’une maison ou d’un véhicule. De plus son expérience dans l’assurance, où il a souvent déjà eu des responsabilités, lui permet de connaître particulièrement le domaine. Il y a même des fois où il est judicieux de s’adjoindre un avocat et un expert d’assuré: il s’agit de deux métiers complémentaires.

victime doit avoir un minimum de culture dans le domaine de l'indemnisation

A retenir : 
Dans le principe toute personne victime doit avoir un minimum de culture dans le domaine de l'indemnisation
 et s'interesser à son dossier pour être indemnisée correctement.

Exemples de questions de victimes adressées à l’association UBAV